Boussole

Boussole est le dernier roman de Mathias Enard.

Franz, musicologue célibataire, ne parvient pas à s’endormir. Son esprit loin d’être apaisé commence alors tout un cheminement de réflexion propre aux nuits blanches. Sa passion pour la musique, ses nombreuses lectures surtout consacrés à l’Orient, ses voyages, ses rencontres, le rangement de sa bibliothèque, ses envies pressantes qu’il n’arrive pas à refreiner. Toutes ses pensées disparates occupent sa nuit. Mais le fil conducteur, son idée fixe, celle qui le hante, c’est Sarah, une jeune orientaliste, un amour en suspens. Si Franz ne parvient pas à s’endormir, c’est qu’il a reçu un article de Sarah. Comme tous les précédents, il est consacré à l’Orient. Mais celui-ci ne lui ressemble pas. Sarah aurait-elle changé  à ce point ? Qu’est-il arrivé à cette femme tant aimée ? Boussole est un roman d’amour. Jusqu’au dernier mot, et à chaque page, Franz tente de synthétiser le plus simplement et le plus juste possible son amour pour Sarah.

Boussole est un roman à cœur battant. Aimer Sarah, c’est aussi découvrir et plonger dans ce qui la constitue : sa passion pour l’Orient. Tout au long du roman, Franz nous décrit les voyages avec elle à la découverte de tout ce monde inconnu, qui varie entre chasteté et sensualité. Par des portraits d’aventuriers du passé et des dangers d’aujourd’hui, Mathias Enard nous rapproche de cette culture légèrement insaisissable. Il fustige cette soit disant connexion rapide grâce à internet qui n’amène aucune sensation, aucun sentiment. L’amour pour Sarah c’est user de ces 5 sens, c’est la voir, l’entendre, la sentir, la toucher et la goûter. Le monde, ici oriental, mérite le même traitement malgré l’incertitude pesante d’atteindre son but.

Bien que ce roman se passe physiquement uniquement dans l’appartement de Franz, Boussole est un roman de voyages. Mathias Enard nous lance dans un mouvement vers l’autre, l’ailleurs. Usant d’un procédé d’ellipses sensorielles comme David Lynch, l’écriture de Mathias Enard demande une attention de la part du lecteur. Ces phrases ne peuvent pas être sautées. Ces pages ne peuvent supporter la lecture diagonale. Le titre du roman est une référence à la boussole disponible dans les chambres d’hôtels de pays musulmans. Cela permet de connaître la direction de la Mecque et le sens de la prière. Ce roman nécessite de suivre la direction proposée par l’auteur, celle qui va de droite à gauche, celle qui rapproche Franz de Sarah, celle qui suit les méandres de la nuit blanche, celle qui nous rapproche de l’Orient. Ce livre n’est pas pour autant un brevet de géopolitique ou un recueil de textes orientalistes.

Boussole, c’est la direction suivie par Franz pour mieux connaître Sarah, mieux connaître l’Orient pour l’aimer pleinement.

Boussole est publié chez Actes Sud au prix de 21.80€.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s