Le ravissement des innocents

Ce roman commence par la mort d’un homme, Kweku. La disparition de ce médecin nous plonge dans la vie de ses enfants, de leurs réactions à ce drame jusqu’aux plus profonds reproches qu’ils lui faisaient. C’est une histoire familiale qui nous est contée, celle d’un homme qui laisse sa première femme et ses enfants suite à une humiliation professionnelle. Chaque enfant apporte sa pièce au puzzle familial.

Ce premier roman ressemble à des recherches généalogiques et un grand voyage, du Ghana à New-York en passant par Londres et Boston. Les lieux et surtout les maisons ont une importance folle dans ce livre. Ces bâtiments sont le reflet d’une ambition sociale du père soit acceptée soit rejetée ensuite par les enfants. Le roman se fait aussi recueil de souvenirs compilant tous les sentiments de cette progéniture qui n’a pas tout dit au patriarche.

Le roman de Taiye Selasi est tout à fait saisissant par la facilité avec laquelle l’auteure déroule le récit familial sans sacrifier aucun de ses personnages. Les enfants deviennent les garants d’une histoire qu’ils ont vécu mais dont leur mémoire a réécrit certains passages.

L’auteure insinue certains artifices de fictions comme celui de faire apparaître un cameraman à certains moments. Ainsi, elle décrit des instants de vié souvent témoins d’une chaleur humaine et d’un réconfort familial. Alors elle imagine un homme capa tant cette douceur avec sa caméra. Tout au long de ce roman poignant, Taiye Selasi pose la question du moment vécu et ses empreintes indélébiles dans la chair et le cœur.

Le roman de Taiye Selasi, traduit par Sylvie Schneiter, est publié chez Folio au prix de 8,20€.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s