Chaos debout à Kinshasa

Scénario de Thierry Bellefroid

Dessins et couleurs de Barly Barutti

Cette histoire complète nous plonge, en 1974, pour le « combat du siècle », le match de boxe entre Mohammed Ali et George Foreman pour le titre mondial. Les deux auteurs profitent de cela pour raconter l’histoire d’Ernest, petit voyou de Harlem sauvé par le concours d’une radio privée. Grâce à à cette dernière, il gagne un voyage pour assister à ce match de boxe. Alors direction Kinshasa! Ernest s’éloigne de tous les truands qui veulent sa peau. Nous voici alors au milieu de trois histoires, celle d’Ernest, celle du match qui se prépare et celle du Zaïre.

debout 2.jpg

Derrière chacune de ces histoires, il y a un homme déterminé et aveuglé. Ernest pense qu’il s’en sortira toujours. Comme tout voyou, il n’a pas vraiment d’ambition mais est persuadé que tout glisse sur lui. Mohammed Ali semble fantasmer ce match, cette revanche sur Foreman dans un pays qu’il veut le sien mais dont il est éloigné. Enfin, Mobutu, le dictateur, qui lui aussi est éloigné de son pays, d’une certaine réalité. Ce sont pourtant ces trois hommes qui mènent la danse, leur entourage les suivant malgré eux.

Cette BD arrive à faire vivre ces trois ambiances très facilement, le tout relié par des espions, des conspirateurs et une femme, Blanche. C’est elle, la réalité. Chacune de ses paroles marque la lecture, rappelant son besoin de survie. L’alternance entre les trois récits permet d’approcher l’illusion qui motive certains hommes. Cette BD pose de nombreuses questions sur le Zaïre, sur la folie du pouvoir qu’il soit derrière des grandes lunettes noires ou entre des gants de boxe.

debout 1.jpg

Les couleurs restituent très sobrement l’ambiance des années 1970. Cela créé une ambiance sans écraser l’histoire sous le poids d’une reconstitution trop réaliste. Ce sont surtout les personnages qui sont au coeur de tout cela. Les dessins tournent autour des visages, essayant de révéler les secrets dissimulés. Les corps semblent ménagés jusqu’à la fin qui présente le combat de boxe et dans la rue. La violence surgit très rapidement au milieu de couleurs tranchantes.

Cette BD est publié chez Glénat au prix de 22.00€.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s