Un voleur parmi nous

Ce court roman commence dans une famille en déconstrustion pour se terminer dans une autre meurtrie, l’armée. Le lien entre les deux ? Philip, le fils aîné des Bishop et jeune engagé.

Le premier chapitre nous raconte le difficile divorce entre ses parents et la réaction de chacun. Philip semble contenir une certaine rancœur. Il soutient sa mère qui lui demande d’aider son frère cadet, Keith. Très rapidement, Philip se tourne vers l’armée. Les raisons sont assez obscures. Il l’intègre. Nous sommes en 1967, en pleine guerre du Vietnam.

Lors de la surveillance d’un dépôt de munitions, Philip commence à sympathiser avec deux autres jeunes soldats, Lewis et Hubbard. Le temps de cette mission au cours de laquelle un léger incident se déroule, les trois jeunes gens se rapprochent et commencent à échanger. Mais la vie de la caserne est rapidement bouleversée par un vol. De l’argent a disparu. A cela s’ajoute la nature supposée du coupable, ce serait un militaire. Le loup est donc dans la bergerie. Ce vol bientôt suivi de la disparition d’un pantalon est perçu comme une trahison et provoque une vraie tension dans le camp. Nous découvrons les dessous de cette histoire par le point de vue du voleur, du témoin et enfin de Philip.

Ce roman aussi court que puissant est brillant par tous les sous entendus qu’il distille et son utilisation des points de vue. Tobias Wolf nous propose le regard de nombreux personnages, le plus important étant celui de Philip. Cela nous permet de faire un tour très large des ressentis. Ces jeunes hommes sont empêtrés dans une guerre qu’ils ne veulent pas, sont face à des femmes qu’ils ne comprennent pas, au sein de familles qui se délitent. Ils ne peuvent pas se livrer ni communiquer, sauf le temps d’une mission de surveillance. La force de ce très court roman réside dans ce qu’il ne dit mais fait passer, un malaise terrible qui empêche une jeunesse – qui devrait tout tenter et tout savourer – d’être libre.

Le roman de Tobias Wolff, traduit par François Happe, est publié aux éditions Gallmeister au prix de 6.80€.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s