La femme au petit renard

Une femme compte et répartit ses provisions sur plusieurs jours. C’est ce décompte qui ouvre ses journées avant qu’elle sa balade dans la rue, observant les gens et se créant de nouveaux repères. Elle construit son propre univers où elle regagne son honneur.

Le mangeur de glaçons, comme elle, s’asseyait et s’installait sur le même banc, à sa gauche; loin d’elle et loin du portillon. D’abord, il vivotait les bras croisés. Vivoter ressemblait à un devoir. Il ne voyait rien devant lui puisqu’il ne réagissait pas si deux voyageurs excédés en venaient aux mains, si une femme criait. C’est peut-être un homme-sandwich qui a gagné sa journée. Son pardessus gris fer prend le chemin des pardessus des comptables en haillons réunis une nuit sur le boulevard, entre Le Dôme et La Coupole. Après avoir vivoté, il se perdait dans la chevelure en coup de vent, la joue dévorée par la publicité. 

Ce livre court installe très rapidement un mystère autour de cette femme, de sa vie et de ses journées. Les informations permettant de l’approcher sont distillées au fur et à mesure de la lecture. Violette Leduc a écrit une oeuvre poétique, au sens où elle donne corps à l’imaginaire de cette femme au petit renard. Même les choses prennent un autre aspect, se fondant dans les rêveries de la protagoniste. Les premières pages déroutent mais l’ensemble est étourdissant. Cette rêverie est une porte de sortie et de survie pour la femme. C’est un livre sur la recherche d’un apaisement humain. Pour atteindre ce sentiment, la femme est obligée d’abandonner les repères de la société. Le chemin parcouru est très tendre par les portraits brossés (notamment le mangeur de glaçons) et semé de douleurs très personnelles.

Ce livre est publié par Gallimard, dans la collection L’Imaginaire, au prix de 7,50€.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s