Le destin (presque) timbré d’Étienne Durillon

À partir de 10 ans

Texte d’Oren Ginzburg

Illustrations d’Estelle Billon

Les journées d’Etienne Durillon se suivent et se ressemblent : lever, œuf dur, travail dans une cartonnerie, œuf dur, dodo, rebelotte. Un jour, il se laisse influencer par un prospectus vantant les mérites d’Agents spéciaux qui pourraient modifier sa vie en… 24 heures ! Attendant impatiemment leur intervention, il voit sa vie lui échapper un peu, au début et totalement, très rapidement.

Ce livre est un récit contre la monotonie et l’ennui. C’est l’éloge des aventures, du hasard et de la fougue. Le personnage très attachant d’Etienne se laisse embarquer dans une aventure loufoque aux seconds très riches (notamment les grands-mères sur leurs motos). Le méchant, très patibulaire, est réussi et bien entendu, il y a une Belle, à aimer, à séduire et à sauver. C’est une sorte de conte moderne loufoque. La narration est tonitruante et les dessins sont drôles.

Ce  livre est publié par Grasset au prix de 15€.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s