L’associé

Un auteur en mal d’inspiration rencontre, dans un bar, un marin prêt à lui raconter une histoire de complot et de meurtre. Le narrateur appâté par le sujet écoute le marin et embarque sur le navire Le Sagamore.

Cette nouvelle courte et efficace cache le complot derrière la mort soi disant accidentelle. En partant d’une rencontre fortuite, le lecteur est, comme le narrateur, plongé dans une histoire palpitante. Joseph Conrad parvient à faire battre le coeur de chacun de ses personnages. L’esprit est très vite perdu car chaque personnage est submergé par un sentiment (peur, envie, angoisse…). Le lecteur explore ainsi tous les tourments de l’esprit du capitaine.

Outre la résolution de l’énigme, cette nouvelle joue sur le rapport entre fiction et vérité. Dès les premières pages, l’histoire racontée nous est présentée comme vraie, comme proche du fait divers. Mais ponctuellement, se pose la question de qui parle aux lecteurs? le marin rencontré ou le narrateur qui a adapté la réalité. Cette opposition entre le récitant et le narrateur pose la question de la force d’une histoire : est-ce la sincérité du propos (tenu par un homme qui a vu, qui a entendu) ou la capacité d’un être à remanier le réel pour atteindre ce qui anime les Hommes?

Cette nouvelle est publiée par Folio au prix de 2€.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s