À coups de pelle

Deux vies en parallèle. Daniel, fermier, traverse avec difficulté la saison de l’agnelage tout en essayant de faire le deuil de sa femme. Un Gitan déterre les blaireaux des environs et les revend à prix d’or à des organisateurs de combats illégaux. Deux vies qui risquent de se croiser, de se confronter.

La nuit ondulait sous le calme. Il entra dans la bergerie. Les brebis étaient à différents stades de repos et l’endroit était tranquille et maternel. Rien que des bruits de mastication et parfois un mouton qui toussait. Il posa la torche sur l’étagère et alluma la lumière, quelques agneaux bêlèrent et de la boîte de réchauffement lui parvient le chahut des orphelins excités à la pensée de manger. 

Ce roman début avec une scène qui explose de violence, celle d’hommes contre l’animal, contre la terre. Il se développe ensuite par des allers-retours entre deux vies, marquées par les difficultés et les tiraillements. La force du livre tient dans les non-dits. Les personnages parlent peu et seules de fines observations parviennent à les saisir. Cynan Jones les met en scène avec beaucoup de précision. Les images sont claires et très évocatrices. On pourrait regretter ici et là, surtout dans les scènes du Gitan une perte d’intensité mais le roman tient bon. L’auteur ne mise pas sur la confrontation entre ces deux hommes, ne fait pas de ces récits de vie un faux polar. Mais la fin est amenée comme un fait divers, un moment du quotidien injuste et imprévisible. Cette banalité ne fait qu’amplifier la force dramatique de cette rencontre. Un récit à deux voies, pudiques et personnelles.

Ce roman de Cynan Jones, traduit par Mona de Pracontal, est publié aux Éditions Joëlle Losfeld au prix de 16,50€.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s