Le silence des esprits

Clovis Nzila, émigré clandestin sans ressources ni abri, rencontre dans un wagon de banlieue Christelle, aide-soignante qui rentre du tra­vail, triste et fatiguée. Ces deux solitudes se rapprochent et se racontent.

L’autre délice de notre enfance, le moment que nous chérissions par-dessus tout, venait à la tombée de la nuit. Dans la case que nous occupions avec notre grand-mère, chacun avait sa place. Or, dès que ses puissants ronflements emplissaient la pièce, ce ronronnement dont j’avais appris à lire et interpréter chaque note, je m’approchais de Marcelline, sans bruit, l’entourais de mes bras délicatement et posais tendrement la pointe de ma langue sur le velours de son épaule.
Marcelline faisait toujours semblant de dormir déjà depuis longtemps, immobile. Elle jubilait. Ensemble, silencieux, nous avons su recréer l’harmonie, la plénitude partagée jadis, unis des mois durant dans le ventre de notre mère. 

Ce roman explore les esprits de ces deux êtres qui se rencontrent. Ce ne sont pas tant les interrogations menant à l’amour qui peuplent l’intrigue mais ce que les esprits doivent oublier, ce qu’ils doivent abandonner, ces poids qui les contraignent. En se concentrant sur cet homme rescapé d’une guerre civile et cette femme engluée dans ce capitalisme assourdissant, l’auteur montre les chemins d’une libération psychologique. Tout se joue dans les arcanes de l’esprit avant que les sentiments surgissent des corps. Pour décrire tout ce parcours, l’écriture développe une grande sensualité. Le lecteur est au plus près des personnages. Les corps en mouvement, que ce soit en plein combat, en fuite ou dans les transports en commun, sont au cœur de cette histoire. Chacun mène un chemin rempli de risques ou d’habitude. Chacun est pris par une forme de tragédie. Le dénouement ne peut venir que la libération possible de Clovis et Christelle. Malgré quelques baisses de rythme, ce roman saisit par le traitement des souvenirs. Le passé de Clovis, sa relation avec sa soeur et sa place dans ce monde, donnent lieu à des passages très émouvants.

Ce roman est publié par Actes Sud au prix de 6,80€.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s