In one’s last moment

Mamoru Kaname, un homme de 16 ans, se découvre enfant un pouvoir effrayant, celui de voir la mort des gens qu’il touche. Il affronte la mort, le futur et décide d’intervenir notamment quand il tombe amoureux d’une femme condamnée, Kana Shiraishi.

Y09PyCwvmCE5sIlC3cHGSIfSM_k.jpg

Ce manga, mêlant action, fantastique et romance, est une sorte de tragédie contemporaine, reprenant l’envie de prédire la mort et de surtout l’éviter. La quête du personnage est donc sans fin, tellement surréaliste que tout le reste devient alors crédible (notamment l’histoire d’amour). L’affrontement entre Mamoru et la Mort est très fort car l’auteur a conservé la dimension mystique de la Mort. Elle n’est pas vraiment personnalisée. C’est une puissance sans limite. Ce combat sans fin forge une détermination incroyable au personnage dont le corps est torturé jusqu’à la fin de la lecture. Le travail graphique est très saisissant sur ce corps dont la chair disparaît pour laisser apparaître le squelette. La mise en scène des mains et des gestes est également très émouvante car le contact est une prédiction de la mort. Il y a donc une émotion suspendue qui s’installe au milieu de changement de ton captivant. L’horreur croise l’amour ou la tragédie. Le rythme du découpage est très soutenu et conforte la cohérence du propos de l’auteur.

Ce manga de Kentaro Fukuda est publié par Soleil au prix de 7,99€.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s