Nuit noire sur Brest

Scénario de Kris et Bertrand Galic

d’après l’essai de l’historien Patrick Gourlay, Nuit franquiste sur Brest

Dessin et couleur de Damien Cuvillier

En 1937, un bateau de pêche brestois percute un sous-marin espagnol, le C 2. L’arrivée de ce navire étranger perturbe la vie du port de pêche breton et provoque l’arrivée de nombreuses personnes mystérieuses. Alors que l’Espagne est à feu et à sang à cause de l’armée franquiste, le navire devient l’enjeu d’une bataille entre des forces d’extrême droite et des républicains. Tout cela dans le pays du Front Populaire qui joue la carte délicate de la neutralité.

nuit 1.jpg

Cette BD transcrit parfaitement la passion provoquée par des faite historiques, en conservant une part de mystère et en manœuvrant librement la narration.Le contexte est très bien rendu et utilisé. La guerre d’Espagne bien qu’elle semble éloignée est un élément qui renforce la tension. Cette guerre, malgré la distance, est la base des relations entre tous les personnages. Sa violence, sa cruauté accentuent les affrontements entre les personnages. Quand ils se croisent sans forcément se connaître dans les rues de Brest, ils se toisent et se jaugent. Derrière chaque dialogue, il y a une part de mensonge, de manipulation. Ce secret accentue le mystère sans perdre le lecteur.

nuit 2.jpg

Le dessinateur Damien Cuvillier met en scène brillamment cette histoire d’espionnage. Tous ses personnages, du capitaine du bateau de pêche au narrateur en passant par la belle Mingua, intriguent. Ils sont littéralement saisis et dans ce type d’histoire, chaque regard compte. Il dissimule un éventuel mensonge, un désir de mort,… Les couleurs apportent une touche de fantastique étonnante aux traits réalistes des dessins. Cela nous plonge dans des ambiances très particulières, angoissantes dans le sous-marin et surréaliste dans le dancing. Le danger, la violence qui doivent éclater à la fin de l’histoire sont accentués par le suspens graphique.

A la fin de cette édition, un dossier très intéressant de Patrick Gourlay complète le récit en contextualisant l’histoire de ce sous-marin espagnol arrivé à Brest.

Cette BD est publiée  par Futuropolis au prix de 16€.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s