Merci, Miyuki !

Histoire de Roxane Marie Galliez
Illustrations de Seng Soun Ratanavanh

La jeune Miyuki veut aider et prendre soin de son grand-père. Elle le suit, observe ses moindres gestes et ensemble, les deux êtres commencent à accorder leur violon.

20190224_1813232814947459127868998.jpg

Évoluant dans des illustrations aux couleurs enivrantes et aux formes chaleureuses, les deux personnages semblent des êtres un peu perdus. Miyuki et son grand-père prennent la taille des fleurs, des animaux, semblant devenir des éléments d’un décor magique. Cette traversée colorée et rassurante développe une ambiance très apaisante. Rapidement, le grand-père mène sa petite fille vers la méditation, l’observation de la nature et la connexion à soi, il. Elle a envie de l’écouter et il lui apprend à canaliser cette énergie juvénile.

20190224_1813544831426689240239655.jpg

La relation entre les deux êtres est très touchante. Le texte par la précision de son vocabulaire et le dessin par sa finesse installent une tendresse et une légèreté. Cette communion à plusieurs niveaux fonctionne très bien car les illustrations complètent le texte. Ils les font résonner dans une autre dimension, faisant émerger le sous texte de cette histoire. Ainsi la réalité et l’imaginaire s’expriment, le conscient et l’inconscient également. Entre tous ces éléments, reste la poésie des autres auteurs de cet album très réussi sur la transmission.

Cet album jeunesse est publié par De La Martinière Jeunesse au prix de 13,90€.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s