Un certain Cervantès

Mike Cervantès est arrêté par la police et l’armée semble le seul moyen de s’éloigner un peu de ses démêlés. Il fait partie des nombreux soldats envoyés en Afghanistan. Il sera le seul survivant d’une attaque, perdant sa main gauche. Emprisonné, il parvient toutefois à s’enfuir et à rejoindre son pays. Sa réintégration au monde, auprès des siens est difficile. La découverte de son homonyme, ce fameux auteur espagnol, l’étonne et lui donne une voix. Les mots décrivant Don Quichotte lui parlent et ce personnage, souvent solitaire et parfois perdu, se sent alors compris.

cervantès 1.jpg

Dans cette BD, il ne s’agit pas d’une adaptation moderne du mythe de Don Quichotte. Christian Lax prend le temps de s’intéresser d’abord à Cervantès, cet homme au parcours incroyable, lui aussi marqué physiquement par la guerre (lors de la bataille de Lépante), emprisonné par la suite et cherchant à reprendre sa vie en mains et en mots. Christian Lax réunit alors tout le sous texte de Don Quichotte aux paysages mythiques américains. Ce qu’a connu Miguel, la guerre, la folie, les peurs, la violence, le rejet de l’autre, se retrouvent encore aujourd’hui chez Mike. Celui-ci se lève donc contre ce monde, contre les formes d’injustice. Ce que les autres perçoivent comme gestes de folie pourrait simplement être signes d’un ras le bol. Mike Cervantès ne s’exclut pas du monde mais se veut exigeant avec lui punissant les faux pas.

cervantès 2.jpg

Au milieu de paysages auxquels il rend hommage, Christian Lax trouve un souffle romanesque pour cette épopée très intime. Les couleurs et les cadres très serrés replacent les êtres au milieu de cette nature alors qu’ils tentent de se reconnecter. Le dessin est très précis, au plus près du corps parfois meurtri des personnages. Christian Lax fait appel à d’autres mythes étasuniens (King Kong par exemple) pour marquer les étapes du parcours de Mike. L’album se construit au fur et à mesure dans une certaine démesure. Le chemin de Mike devient plus en plus une fuite en avant, dénonçant un monde qui ne peut plus changer.

Cette BD de Christian Lax est publiée chez Futuropolis au prix de 26€.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s